Mon interview photosensible pour le Magazine Arc-en-Ciel d’Air Caraïbes


Je l’avais évoqué il ya quelques jours sur les réseaux sociaux de Facebook et Instagram en vous annonçant qu‘ »En mai, j’allais voyager » ! 

Et bien, c’est ce matin que j’ai eu la grande joie et l’immense honneur de découvrir la double page qui m’a été réservée dans le prochain numéro du magazine Arc-en-Ciel distribué sur toute la flotte de la compagnie aérienne AIR CARAÏBES.

Ce numéro spécial consacré à la saison des mariages met à l’honneur cette tradition ancestrale sans cesse en voie de changement, de modernisation et de personnalisation. Je suis donc extrêmement touchée d’avoir en première page, un article dédié à mon métier et à ma sensibilité de photographe de mariage, si adorablement qualifiée de « reporter de l’intime ». Au travers de cet article intitulé « Chloé SORBE, photosensible », j’ai pu non seulement présenter mon travail de photographe reporter de mariage, mais aussi pu échanger avec le rédacteur en chef sur ma façon de voir cet engagement au delà du folklore et de sa symbolique universelle.

Car le mariage vous le savez déjà, est pour moi une des pièces de votre puzzle, une étape de votre histoire, un subtil mélange harmonieux de traditions, de plaisirs, de promesses, de sacré…et bien sûr d’amour. En parlant de mon travail et de mon engagement pour raconter votre aventure, je me suis rendue compte de l’investissement personnel et émotionnel que je mettais et de ma volonté de charger vos images en immersion et en sincérité.

Pour moi il est essentiel que votre mariage vous ressemble, quel que soit votre âge, votre look, votre budget et vos valeurs.

Que vous soyez gay, lesbiennes, hétéro, catholique, musulman , juif, protestant, bouddhiste.

Que vous célébriez votre amour sur une plage, un château ou un jardin

Que cela dure 2h ou trois jours.

Que ce soit votre premier mariage ou pas…

Ce jour, plus que n’importe quel autre jusqu’à lors, compte. Avec ceux qui sont là et avec ceux qui manquent.

Il est donc essentiel que vous en gardiez des images franches, authentiques, empreintes de sincérité, des larmes qui ont coulés, des rires qui ont éclatés, de regards en coin, des jeux et des chants…

Je suis extrêmement fière que mes photos, que vos photos, que ces vraies histoires-là trouvent leur place dans un magazine international. Et je suis profondément émue que mon travail et mon regard, puissent, bien avant moi, voyager à travers les océans.

Un jour ce sera mon tour.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Plus d'infos

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close